Imprimer Imprimer

À vos sécateurs, ciseaux et cisailles…

À vos sécateurs, ciseaux et cisailles…

Mélisse

En ce début de septembre, le jardin a déjà beaucoup donné, mais il nous offre encore la possibilité d'abondantes récoltes de plantes aromatiques et médicinales qu'on peut sécher pour usage hivernal.

Ainsi, on pourra rehausser ses plats d'herbes savoureuses ou déguster de délicieuses infusions pour le plaisir ou encore pour améliorer la digestion – la menthe, la mélisse, la sarriette, l'estragon, le basilic, le romarin – soigner la nervosité et les troubles du sommeil – la mélisse, le basilic, la cataire, la camomille – ou atténuer les symptômes de la grippe – le thym, la sauge, la camomille –.

Bouquets

Le séchage passif en bouquets convient à bon nombre d'herbes telles que la sauge, le thym, le romarin, l'origan grec, la marjolaine et la sarriette.

Il s'agit de réunir les tiges récoltées en petits bouquets qu'on suspend à l'envers dans un coin sombre et aéré de la maison. Le séchage prend alors de 4 à 8 jours selon les conditions ambiantes.

Pour les herbes plus longues à sécher comme le basilic, l'estragon, la mélisse et les menthes, on utilisera un séchoir qu'on règle à basse température, soit à 35 °C. Si on ne dispose pas d'un tel appareil, on peut employer le four dans lequel on place les herbes, tiges croisées, dans un sac de papier brun en laissant la lumière allumée et la porte légèrement entrouverte. On remue les herbes légèrement aux 12 heures et lorsqu'elles sont bien sèches, on les range dans un pot de verre à l'abri de la lumière. Le séchage peut prendre de 36 à 72 heures, selon les conditions.

Sauge et chou

On récolte les herbes à sécher après 2 jours de beau temps, une fois la rosée du matin évaporée. Puisqu'il vaut mieux ne pas laver ces herbes, on cueillera les tiges les plus hautes pour éviter de récolter les feuilles du bas, parfois terreuses. Les plants déjà taillés tôt en saison ont produit de belles repousses : on en profite alors pour effectuer une deuxième récolte et ainsi compléter son armoire aux herbes pour la saison froide.

On se retrouvera en octobre, saison de la récolte des racines médicinales, où j'écrirai sur la culture, l'usage et la transformation de ces plantes dont on consomme la racine. Citons l'échinacée, la valériane et la bardane.

Diane Mackay Diane Mackay,
Biologiste, jardinière et herboriste
Les Jardins du Grand-Portage


Accueil
  Flèche gauche
Volume 11, numéro 13 — Mercredi, 9 septembre 2015
Flèche droite  
 

POUR RECEVOIR LE WEBZINE